defiscalisation.me

Pour quiconque envisage de recourir à un service de capital-investissement, la signification et les spécificités de cette forme d’investissement devraient être claires. En réalité, les risques, les « astuces » des vendeurs et les ambiguïtés ne manquent pas dans ce secteur.

Le private equity : qu’est-ce que c’est ?

Le capital-investissement est une forme d’investissement dans laquelle des capitaux provenant d’une multitude d’investisseurs sont levés par des investisseurs institutionnels pour prendre des participations dans des sociétés non cotées. Depuis plusieurs décennies déjà, le capital-investissement est devenu très populaire, en particulier auprès des investisseurs institutionnels tels que les fonds de pension, les fonds souverains et les compagnies d’assurance. Néanmoins, depuis quelques années, les investisseurs privés peuvent également participer à ces fonds privés, bien qu’ils exigent généralement un investissement minimum assez élevé. D’ailleurs, cette forme d’investissement peut être facilement mise en œuvre en passant par www.smaltcapital.com/investir. Il s’agit notamment de solliciter l’accompagnement de Smalt Capital, une société de gestion située à 10 Boulevard Ralli CS 40025 13272 Marseille Cedex 08. En tant que PME ou TPE, vous bénéficiez d’un accompagnement plus proche pour mettre en avant un capital-investissement  plus responsable.

L’objectif de l’investissement en private equity étant de placer son capital dans des entreprises non cotées, il comporte des risques plus élevés, même si l’objectif est précisément d’obtenir des rendements plus élevés à long terme. Ce dernier n’est absolument pas prouvé, et peut varier considérablement d’un cas à l’autre. Il n’est pas rare de perdre une bonne partie des sommes investies. Si le résultat final pour l’investisseur n’est pas certain, la tendance à la « démocratisation » de cet investissement, autrefois réservé aux plus riches, n’en est pas moins lucrative pour les sociétés de capital-investissement qui sont grassement rémunérées pour proposer des transactions, évaluer les perspectives d’activité et lever des fonds.

Signification du capital-investissement

La première chose à savoir est que le capital-investissement ne convient pas à tous les investisseurs, car l’engagement financier dure souvent entre cinq et dix ans. Ces investissements sont donc essentiellement illiquides, et il n’est presque jamais possible d’en sortir de manière anticipée. De surcroît, il n’est pas forcément possible de liquider facilement toutes les positions détenues et acquises par le véhicule financier à l’échéance. Il est accessible par l’intermédiaire de sociétés spécialisées et de fonds d’investissement ad hoc qui investissent dans des sociétés et des entreprises non cotées. Comme il s’agit de sociétés non cotées, les outils d’évaluation de la qualité de leurs activités sont moins précis et moins transparents.

Cela signifie que l’évaluation de l’investissement en private equity est moins transparente et plus subjective, et qu’elle nécessite beaucoup de soin et une confiance totale dans le gestionnaire. C’est presque comme signer une procuration en blanc. Ces véhicules d’investissement sont souvent actifs dans des secteurs spécifiques. Par conséquent, avant d’investir dans un fonds de capital-investissement, il convient d’étudier le secteur dans lequel il est actif afin d’évaluer ses perspectives de développement. Un autre élément à garder à l’esprit est que les fonds de capital-investissement ont des coûts élevés, qui ne peuvent pas tous être quantifiés ex ante, car les gestionnaires facturent des frais de gestion et de performance qui peuvent être plus élevés que la moyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *